06/11/2016

Des jeunes s’engagent pour le dialogue et le respect dans une société multiculturelle et plurireligieuse

En marge des manifestations qui ont marqué le lancement des festivités du 500ème anniversaire de la Réforme initiée par Martin Luther, des jeunes de diverses origines et convictions ont animé jeudi soir dernier sous tente plantée à la Plaine de Plainpalais un événement porteur d’espoir. Malgré, ou à cause de leurs différences, qu’ils soient juifs, chrétiens, musulmans ou habités par d’autres croyances et convictions, ils ont souhaité se rassembler pour débattre et faire la fête ensemble.


dessin de Nidonite.jpgUn tel rassemblement, totalement inédit à Genève, a permis de réfléchir à une réforme pour aujourd’hui, à vivre des rencontres dans le respect afin de mieux se connaître et se reconnaître. Au travers du visionnement de plusieurs clips vidéo réalisés par des jeunes sur le thème « Esprit de Genève, es-tu là ? » nous avons découvert les valeurs communes qui peuvent nous permettre de vivre ensemble et de construire un avenir fait de réconciliations et de paix. Car Genève n’est pas seulement une des cités européennes de la Réforme, elle se veut aussi une cité qui promeut la paix, l’éducation, la culture et le développement durable. Les quelques 150 jeunes qui étaient présents sous la tente ce jeudi soir se reconnaissent dans de tels projets et ils ont montré qu’ils souhaitent reprendre à leur compte cet héritage spirituel. Ils l’ont encore rappelé en lisant l’Appel spirituel de Genève en ouverture de leur rencontre.

Ils ont voulu montrer que faire la fête ensemble était possible. Que ce soit avec les prestations musicales de l’atelier de musique anatolienne, des break danseurs de rues, d’une équipe d’improvisations, de la chanteuse Alexia Rabé ou du DJ Samad et ses amis, l’ambiance a été chaleureuse et dansante.

Ce qui est réjouissant, c’est que cette manifestation n’est pas qu’un feu de paille. La soirée a été élaborée pendant plusieurs mois, à l’initiative de la Plateforme interreligieuse, mandatée par l’Eglise protestante de Genève, par des jeunes issus de diverses communautés et mouvements (Likrat de la communauté israélite de Genève, Coexister, réseau des jeunes musulmans DIAC, etc.). Ces jeunes ont ainsi planté des graines qui vont continuer à germer et porter des fruits. Ils se sont engagés à poursuivre ce travail pour résister ensemble aux rejets, aux violences et aux exclusions. Cette volonté a été symbolisée par un dessin réalisé pendant la soirée par la jeune dessinatrice Nidonite.

Les commentaires sont fermés.