04/11/2015

Vernissage expo calendrier interreligieux

WP_20151103_21_18_19_Pro.jpgMardi 3 novembre a eu lieu à l'Espace Fusterie le vernissage de l'exposition consacrée aux 20 ans du Calendrier interreligieux de Genève, en présence de près de 200 personnes et des autorités du Canton et de la Ville de Genève.

Madame Esther Alder, Maire de la Ville de Genève et Monsieur Pierre Maudet, Conseiller d'Etat, en charge du Bureau de l'Intégration, ainsi que Monsieur Sami Kanaan ont prononcé des allocutions remarquées. Le Conseiller d'Etat a annoncé le très prochain dépôt d'une loi sur la laïcité qui prendra en compte la reconnaissance des communautés religieuses et du rôle qu'elles peuvent jouer de manière constructive dans la Cité.

Madame la Conseillère d'Etat Anne Emery-Torracinta était aussi présente pour cette partie officielle de la soirée lors de laquelle le Professeur Jean-Claude Basset a rappelé les origines du calendrier interreligieux, son développement et son avenir. Monsieur Yves Dutoit, directeur des Editions AGORA qui publient le calendrier a également présenté le projet pédagogique qui soutient ce projet.

Après un buffet préparé par les différentes communautés membres de la Plateforme, la soirée s'est terminé par un magnifique concert interculturel.

Pour plus d'informations, voir www.interreligieux.ch

02/11/2015

Manifestation méditative pour la Terre

24meditation.jpgCela n'a pas fait la "une" de la Tribune de Genève et pourtant plusieurs centaines de personnes ont participé dimanche dernier aux 24 heures de méditation pour la Terre en lien avec le Rassemblement mondial qui a eu lieu dans plus de 50 pays pour témoigner que la Terre est sacrée à un mois de la Conférence sur le climat (COP 21).

Tout a commencé sous le chêne millénaire du jardin botanique où Philippe Roch et le Rabbin Marc-Raphaël Guedj ont accompagné de quelques paroles de sagesses une première méditation. Ensuite rassemblés à la Place des Nations aux sons de la flûte de pan de Michel Tirabosco, les méditants on marché jusqu'au Temple de la Fusterie où les temps de méditations, de musiques et de tables rondes se sont poursuivis toute l'après-midi, la soirée et la nuit jusqu'au lundi matin.

J'ai été impressionné par la force paisible de ce rassemblement, ouvert à la diversité des démarches de méditation, qu'elles soit proposées par des "guides" spirituels ou par des enseignant-e-s ou des pratiquant-e-s d'autres formes d'approches telles que le développement de la pleine conscience. Se sentant concernés par l'avenir de notre planète, les uns et les autres ont démontré que la méditation ne s'opposait pas à l'action et qu'elle était au contraire un support indispensable pour enraciner nos actes et leur permettre de trouver les sources nécessaires pour les soutenir durablement.

Lire la suite