24/01/2012

Une petite avancée en matière des droits politiques

En réintroduisant dans le corps du texte constitutionnel le droit d'éligibilité des étrangers au niveau communal, l'Assemblée constituante a fait preuve d'une certaine sagesse et d'un certain courage. Mais de fait ce n'est vraiment qu'un minimum indispensable dans une constitution moderne.

En effet, le canton de Genève n'est pas pionnier en la matière puisque tous les cantons romands ont déjà introduit ce droit dans leurs constitutions:

1850: Le canton de Neuchâtel accorde le droit de vote des étrangers sur le plan communal.
1978: Le canton du Jura accorde, lors de sa création, le droit de vote et d’éligibilité des étrangers sur le plan communal et le droit de vote au niveau cantonal.
2000: Le canton de Neuchâtel accorde le droit de vote des étrangers sur le plan cantonal.
2003: Le canton de Vaud accorde le droit de vote et d'éligibilité aux étrangers en matière communale, dans le cadre de la révision totale de sa constitution.
2005: Le canton de Fribourg accorde le droit de vote et d'éligibilité aux étrangers en matière communale, dans le cadre de la révision totale de sa constitution.

Ensuite ce droit ne porte en rien atteinte à la souveraineté du peuple, puisque c'est lui qui continuera de décider qui il veut élire ou non lorsque des candidats à une élection communale lui seront proposés.

Enfin, ce n'est pas seulement un droit que nous accordons à ces personnes, mais c'est aussi une chance pour nous de pouvoir compter sur les compétences que ces personnes peuvent offrir dans une politique de proximité où l'ensemble des habitantes et des habitants doit pouvoir se sentir concerné, respecté et engagé à prendre ses responsabilités.

Il faut que la confortable majorité qui a voté cet article s'engage dès maintenant à parter ce point de vue au sein des partis, des groupes et des associations.

Commentaires

Bien d'accord avec vous !

Écrit par : William Rappard | 24/01/2012

Un petit pas pour les droits politiques, un grand pas pour que le projet de constitution soit refusé par le peuple....

Écrit par : Alain Noula | 24/01/2012

Contrairement à vous j'estime que cela donne de nouvelles chances au projet constitutionnel. Il serait par ailleurs regrettable que toutes celles et tous ceux qui ne sont pas d'accord avec un article refusent de considérer les autres avancées que permettra cette nouvelle constitution (droits fondamentaux, formation, culture, santé, etc.)

Écrit par : Maurice Gardiol | 24/01/2012

Ce n'est pas une bonne idèe.

Écrit par : Chauffat | 24/01/2012

Ce n'est pas une bonne idèe.

Écrit par : Chauffat | 24/01/2012

Oui, vous avez raison!

Écrit par : remerciement mariage | 15/02/2012

Les commentaires sont fermés.