22/07/2011

L'Evangile questionne le PDC !

Et voilà que le PDC veut supprimer l'aide de la DDC à certaines populations sous prétexte qu'il y a des minorités chrétiennes persécutées dans leur pays. Il est temps de relire l'Evangile (Luc 6.27-38)?

"Jésus déclarait à la foule : « Je vous le dis, à vous qui m'écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous diffament. A qui te frappe sur une joue, présente encore l'autre ; à qui t'enlève ton manteau, ne refuse pas ta tunique. A quiconque te demande, donne, et à qui t'enlève ton bien, ne le réclame pas. Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le pour eux pareillement. Que si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on ? Car même les pécheurs aiment ceux qui les aiment. Et si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quel gré vous en saura-t-on ? Même les pécheurs en font autant. Et si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on ? Même des pécheurs prêtent à des pécheurs afin de recevoir l'équivalent. Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien attendre en retour. Votre récompense alors sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car il est bon, Lui, pour les ingrats et les méchants. " Montrez-vous compatissants, comme votre Père est compatissant. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés ; remettez, et il vous sera remis. Donnez, et l'on vous donnera ; c'est une bonne mesure, tassée, secouée, débordante, qu'on versera dans votre sein ; car de la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous. "

 


18/07/2011

Le projet de préambule dévoilé

Lors de la consultation organisée ce printemps par l'Assemblée constituante, la première question posée à la population genevoise portait sur la nécessité de la présence d'un préambule comme entête à la nouvelle Constitution. Sur plus de 2'000 réponses reçues, près de 80% des personnes ou organismes consultés se sont déclarés très favorables ou favorables à cette idée.

Lire la suite

13/07/2011

Mettre la constituante sur de bons rails

C'est finalement à cela que nous a invité le Comité de l'Association "Une nouvelle constitution pour Genève", reconnaissant qu'il y avait dans l'avant-projet bien des propositions intéressantes et qu'il convenait maintenant de sortir de la logique d'affrontement pour s'engager dans la voie du compromis. Cet appel de personnalités qui ont été à l'origine du processus constitutionnel sera, je l'espère, suivi d'effets.

C'est en tous cas ce que s'est efforcé de faire la Commission 1 dont je fais partie pour le traitement des dispositions générales, des droits fondamentaux et du préambule. Sous l'impulsion d'un certain nombre de ses membres, elle n'a pas voulu attendre les négociations envisagées entre groupes dans le courant de l'été pour trouver par elle-même des accords aptes à réunir une large majorité en son sein. Au prix de concessions de part et d'autre, mais aussi d'une meilleure écoute des préoccupations de chacune et de chacun, elle est parvenue à se mettre d'accord sur bon nombre de "points chauds" qui avaient attisés les débats et les conflits en plénière l'automne dernier.

Son rapport, qui sera bientôt disponible, montrera les solutions qui ont pu être trouvées en matière de responsabilité individuelle, de droits sociaux (droit au logement et droit à un niveau de vie suffisant), d'égalité hommes-femmes et de non-discrimination pour ne citer que quelques exemples. Pour parvenir à ce résultat, elle a aussi tenu compte des réflexions suscitées par les réponses à la consultation du début de cette année.

Il reste bien entendu quelques divergences et c'est bien normal à ce stade des travaux. Malgré tout, les articles de ces premiers titres de la constitution qui pouvaient provoquer des blocages fatals ont été traités. Pour autant que la plénière suive cette fois les accords globaux mûrement réfléchis et acceptés par quasiment tous les délégués des différents groupe, il y aurait vraiment un espoir pour la suite des travaux de notre Assemblée.

En entreprenant cette démarche et en parvenant à un résultat, la Commission 1 voudrait aussi tracer une voie. Si elle est suivie, il restera à sceller d'autres accords dans le même esprit sur les sujets encore problématiques dans les chapitres suivant. Et si elle y réussit, l'Assemblée n'aurait probablement aucune peine à accepter, au terme de la première lecture, le projet de préambule qui lui sera soumis de manière quasi unanime par notre Commission car il est le reflet d'une volonté de s'engager en vue du bien commun.