27/12/2010

Pour sauver la Constitution

L'année qui s'achève restera marquée par le déplorable résultat de la votation sur l'initiative UDC concernant le renvoi des criminels étrangers. L'application de cette votation va poser d'énormes problèmes à l'avenir pour respecter le droit supérieur auquel notre pays est lié. La peur irrationnelle l'emporte sur la raison, le repli gagne sur l'ouverture et la manipulation l'emporte sur une étude sereine des faits. Le peuple est souverain, mais il n'est pas vrai qu'il a toujours raison ! L'histoire a hélas prouvé le contraire à plusieurs reprises avec des conséquences dramatiques qui ont finalement coûté cher à ceux qui croyaient se mettre à l'abri.

Alors, pour mieux commencer la nouvelle année,  il est bon de rappeler la proposition de mondification de la Consitution helvétique de l'écrivain zurichois Franz Hohler:

"Art. 121, al. 3-5 (nouveau)

3 Sachant que sans eux notre pays:

a. n’aurait ni maisons, ni rues, ni tunnels,

b. ne pourrait assurer le fonctionnement de ses hôpitaux, homes, hôtels et restaurants,

c. ne saurait garantir le nettoyage, la collecte des ordures, les transports et les services informatiques,

la Confédération exprime sa profonde gratitude à toutes les étrangères et à tous les étrangers qui travaillent sur son territoire. Elle se félicite que les activités qu’ils exercent permettent à notre pays d’exister ; elle les remercie de leur coopération et forme le vœu qu’ils partagent notre existence à part entière.

4 Elle nourrit l’espoir qu’ils sauront se familiariser avec les coutumes de notre pays, sans devoir renier leurs origines.

5 Si l’un d’eux venait à commettre un délit, il serait soumis aux mêmes dispositions pénales que n’importe quel citoyen suisse.

II

Dispositions transitoires:

La validité de la présente contre-proposition ne dépend pas de la sanction du peuple. A compter du moment où un citoyen reconnaît cette validité, les dispositions des al. 3 à 5 s’appliquent à lui."


Je souhaite une bonne année aux Suisses et au étrangers qui habitenet et qui construisent au quotidien notre pays commun.

Les commentaires sont fermés.