28/12/2008

Au lendemain d'un shabbat sanglant

Au lendemain de l'attaque sanglante de la bande de Gaza par l'armée israëlienne, il convient de relire les principes que le Pasteur Martin Luther King enseignait à ses troupes de combattant-e-s pour les droits civiques (voir l'article du Journal Réforme: http://www.reforme.net/dossiers.php?id=188

1.La non-violence active n’est pas une méthode destinée aux lâches. C’est une véritable résistance.

2.La résistance non-violente ne vise pas à vaincre ou à humilier l’adversaire, mais à gagner son amitié et sa compréhension.

3.La lutte doit être dirigée contre les forces du mal plutôt que contre les personnes qui font le mal.

4.La non-violence active accepte de souffrir sans user de représailles. Elle accepte de recevoir des coups sans rendre la pareille. 

5.La résistance non-violente ne cherche pas seulement à éviter de se servir de la violence physique ou extérieure. Elle concerne aussi notre être intérieur. Elle consiste à refuser la haine et à vivre selon des principes fondés sur l’amour.

6.Elle se fonde sur la conviction que l'univers est à la recherche d'une harmonie morale qui sera faite de justice et de liberté, Dieu lui-même est aux côtés de celles et de ceux qui luttent pour cette justice et cette liberté.

Certains affirmeront que de tels principes relèvent de l'utopie ou ne s'appliquent pas à des Etats? Et pourtant il me semble qu'aujourd'hui tellement de représailles ou de guerre prétendument "justes" ne permettent en aucune manière de résoudre les conflits, mais seulement d'ajouter de la violence à la violence, de la souffrance à la souffrance. Il y a bien des personnes qui, en Israël et en Palestine s'engagent dans cette voie d'une action non-violente active qui est aussi une manière de respecter le shabbat dans nos vies. Le bruit des armes recouvre bien souvent leurs voix. Mais comme Martin Luther King ils ne se découragent pas, ils font un rêve, mais ils savent qu'un jour il deviendra réalité, car les autres options sont sans issue.

Barak Obama s'est référé à plusieurs reprises à Martin Luther King. Mon espoir c'est qu'il sache reprendre son enseignement et le mettre en application avec conviction, autant dans ce qui concerne la politique extérieure de son pays que dans le message qu'il délivrera à ses alliés. Il y a eu trop d'occasions manquées par le passé, et à force de ne pas chercher à édifier sérieusement la paix et la justice, nous creusons nos tombes.

Commentaires

très bien,
mais connaissez-vous le contenu de la charte du hamas?
et peut-on laisser tomber des bombes plusieurs fois par jour sur son territoire sans réagir, au nom de la non-violence?

Écrit par : arbez alain rené | 28/12/2008

Il ne s'agit en aucune manière de justifier ou d'excuser les actions et l'idéologie du Hamas, ni de ne pas réagir, mais de trouver d'autres formes d'actions que celles qui vont leur permettre d'alimenter leur haine en faisant de nouvelles victimes dont plusieurs sont civiles et innocentes. Il faut aussi travailler sur les causes qui permettent à de telles groupes d'étendre leur pouvoir progressivement sur des populations aliénées et créer de nouvelles conditions pour que leur impact puisse être remis en cause. Je sais que c'est complexe et que nous ne pouvons nous mettre à la place des victimes de part et d'autres, mais la disproportion des réactions, j'en suis convaincu, ne va pas aider à un quelconque changement réel de cette situation délétère.

Écrit par : maurice gardiol | 28/12/2008

"Il faut aussi travailler sur les causes qui permettent à de telles groupes d'étendre leur pouvoir progressivement sur des populations aliénées et créer de nouvelles conditions pour que leur impact puisse être remis en cause."

Bonne chance... La cause principale? La seule existence d'Israël qui nourrit la guerre sainte et fait couler le sang des shaids, héros parvenus au paradis grâce à leurs bonnes actions... Ce conflit est intemporel, c'est une guerre de religion, la cause? Allez la chercher dans le Coran et ses subtiles méchanismes de défense et de djihad...

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 28/12/2008

C'est la grande différence entre le Christianisme et l'islam. Aujourd'hui un métisse a été élu démocratiquement dans un état qui pratiquait l'esclavage il n'y pas si longtemps. De leur côté les palestiniens musulmans ont choisi la violence (suivant les préceptes de leur croyance de paix d'amour et de tolérance) et on voit où ça les a mené.

L'amour est plus fort que la haine et c'est pour ça que les islamistes fanatisés ne vaincront jamais.

Je suis tout à fait d'accord avec vous , la violence ne mène nulle part. Il faut arrêter cet engrenage aveugle et sans avenir. Encore faut il qu'il y aille une réelle volonté.

Écrit par : Sélafet | 28/12/2008

Les commentaires sont fermés.