20/10/2008

les associations et la société civile sont présentes

Ce n'est pas parce qu'un certain nombre de listes indépendantes n'ont pas atteint le quorum que les associations et la société civile ne seront pas présentes dans la Constituante.

Tout d'abord parce que bon nombre de partis ont ouvert leurs listes à des non-membres, dont plusieurs, comme moi, ont été élus. Parmi ces élus, beaucoup ont des responsabilités importantes dans le travail associatif : Christiane Perregaux, présidente du Centre de contact Suisses-Immigrés, Georges Chevieux, directeur d'Emmaüs, et le soussigné, Président de Camarada, en sont quelques exemples.

D'autre part, plusieurs autres membres de la Constituante sont aussi fortement engagés dans le travail associatif. Les uns et les autres nous allons probablement joindre nos voix à celles des 3 élus de la liste associative pour une meilleure reconnaissance de l'économie sociale et solidaire à Genève et une redéfinition d'un partenariat constructif entre Etat et Associations.

Il y a heureusement aussi plusieurs jeunes qui sont élus, qui sont pleins d'idées et enthousiastes. Le regret principal, c'est donc le déséquilibre que nous devrons vivre au sein de la Constituante avec le manque d'une réelle parité hommes-femmes. Il conviendra que pour l'avenir  les femmes - et les hommes - trouvent de nouvelles stratégies pour soutenir l'élection des femmes. Celle qui a été adoptée pour l'élection de la Constituante ayant malheureusement démontré ses limites.

 Maurice Gardiol

Les commentaires sont fermés.